Notre priorité : l’avenir des Valdoisiens !


StartFragmentCollectivité de proximité assurant au quotidien des missions essentielles comme la protection maternelle et infantile, l’insertion des personnes en situation de handicap ou l’entretien des collèges, le Département du Val d’Oise n’en demeure pas moins un acteur d’avenir.


Depuis notre élection en 2011, les élus du Groupe Union pour le Val d’Oise travaillent activement pour préparer l’avenir de notre département et de ses habitants. C’est le fondement de notre engagement pour les Valdoisiens qui nous ont renouvelé leur confiance en 2015.


Nous avons réalisé les efforts nécessaires pour rétablir les équilibres financiers avec 130 millions d’euros de dette en moins depuis 2016, un plan d’économies ambitieux tout en investissant massivement et durablement pour offrir à notre territoire toutes les chances de réussite.


La reprise très fragile de l’activité économique et les difficultés sociales que connaissent beaucoup de nos compatriotes suite à la crise sanitaire qui reste d’actualité avec la présence toujours active de la Covid-19 nous incitent à redoubler de prudence et d’efforts pour leur apporter la réponse la plus efficace. Dès juin, nous avons renforcé de 20,7 millions d’euros notre enveloppe dédiée aux bénéficiaires du RSA plus nombreux puis augmenté de 15 % les crédits du Plan départemental d’insertion pour accélérer leur accès ou retour vers l’emploi, en favorisant une connaissance plus fine des profils des bénéficiaires et des trajectoires de sortie du RSA.


Soutenir la jeunesse

Tandis que la majorité des départements fêtaient cette année leurs 230 années d’existence, le Val d’Oise soufflera quant à lui ses 53 bougies le 1er janvier prochain. Territoire jeune et dynamique, le Val d’Oise l’est aussi par sa population car plus de 41 % des Valdoisiens ont moins de 30 ans ! Cette singularité est une chance pour laquelle nous nous battons.


Nous investissons 120 millions d’euros d’ici 2024 pour construire de nouveaux collèges comme celui du Plessis-Bouchard, livré en 2022, et pour réaliser les extensions et restructurations des établissements existants comme les collèges Jules Ferry à Eaubonne ou Philippe Auguste à Gonesse.


Nous croyons en l’insertion professionnelle et l’égalité des chances, c’est pourquoi nous refusons que les jeunes Valdoisiens soit la génération sacrifiée de la crise sanitaire. C’est le sens du plan départemental que nous avons adopté en septembre et qui prévoit le doublement des crédits du Fonds d’aide aux jeunes, le financement de 100 bourses en partenariat avec CY Université pour des étudiants en difficulté afin d’éviter le décrochage de leur parcours d’études supérieures ou encore le doublement d’apprentis et stagiaires recrutés par le Département.


Ces mesures concrètes complètent notre politique déjà ambitieuse qui permet d’accompagner près de 2 000 jeunes chaque année.


StartFragment

Défendre les transports du quotidien


Contrairement à la minorité de gauche, nous avons soutenu l’action de la Région Ile-de-France pour obtenir de la part du gouvernement un soutien massif pour les transports franciliens très menacés suite à la crise sanitaire. Leur position est d’autant plus incompréhensible que des collectivités à majorité de gauche comme l’Agglomération de Cergy-Pontoise ont appuyé la démarche.


Par ailleurs, nous regrettons la confirmation par le gouvernement de la liaison Roissy-Picardie au détriment des habitants de notre département qui voient les trains des autres passer alors que les

travaux de la seule gare valdoisienne de la ligne 17 du Grand Paris Express à Gonesse sont toujours suspendus après l’abandon d’EuropaCity et en absence de projet alternatif viable promis par l’État.


Lors du baptême du premier tunnelier de la future ligne 17 à Bonneuil-en-France, nous avons rappelé avec les Départements de Seine-Saint-Denis, de Seine-et-Marne et l’Agglomération de Roissy Pays de France l’urgence de ce projet face aux besoins de désenclavement, de développement économique et d’accès à l’emploi.


Nous n’avons pas attendu le plan de relance du gouvernement pour soutenir la réalisation d’itinéraires cyclables et de services aux cyclistes comme des places de stationnement avec un programme de 5 millions d’euros en 2020. Nous poursuivrons ces opérations d’aménagement en 2021.


Défendre l’interconnexion de la ligne H à la gare de Saint-Denis-Pleyel, ouverture en 2021 d’une nouvelle Maison départementale de l’enfance, développement de la filière des EdTech, finalisation de la couverture du territoire en Très haut débit… le Val d’Oise construit dès à présent son avenir !


Pour finir, nous vous souhaitons en avance de très bonnes fêtes de fin d’année.

EndFragment

EndFragment

Billets récents
Archives
Rejoignez-nous sur :

© 2018 par Groupe Union pour le Val d'Oise

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon