Please reload

Billets récents

Le quotidien et l'avenir des Valdoisiens au cœur de nos engagements !

2 Mar 2020

Les 15 et 22 mars prochains, vous élirez votre maire et son équipe municipale pour les 6 prochaines années. Ces élections sont essentielles pour faire vivre notre démocratie. Animateur de la vie locale, aménageur, gestionnaire, porteur de projets, défenseur de son territoire… le maire est aujourd’hui sur tous les fronts, véritable pilier sur lequel les habitants peuvent compter. Nous profitons de cette tribune pour rendre un hommage particulier aux 184 maires Valdoisiens qui s’engagent au quotidien au service de leurs concitoyens, « ils forment la trame de notre République » comme le rappelait notre Présidente, Marie-Christine Cavecchi, lors de ses vœux le 13 janvier dernier. 

 

Le Conseil départemental et notre Majorité sont à leurs côtés pour préparer l’avenir du Val d’Oise !

 

Préparer l’avenir

Nous évoquons régulièrement l’avenir de notre département, fondement de notre engagement et de notre programme pour lesquels vous nous avez accordé votre confiance en 2015. Notre Majorité s’attache à offrir à chaque Valdoisienne et Valdoisien les meilleures chances de réussir !

 

Cette réussite commence dès le plus jeune âge, c’est pourquoi nous accompagnons les communes avec les aides départementales pour soutenir la construction ou la rénovation de crèches ou d’écoles.

 

Département le plus jeune de France et à la démographie croissante, le Val d’Oise a des devoirs et une ambition pour notre jeunesse. Nous avons ainsi renforcé notre financement aux travaux de maintenance dans nos collèges qui s’élève à près de 25 millions d’euros pour 2020. Parallèlement, nous investirons plus de 100 millions d’euros d’ici 2022 pour la construction, l’agrandissement et la restructuration de collèges. 

 

Cette volonté de réussite nous a conduits à nous mobiliser aux côtés de la Région Ile-de-France, qui a engagé un plan d’investissement d’un milliard d’euros pour le Val d’Oise et pour défendre l’Est de notre département. Suite à l’abandon brutal d’EuropaCity, l’aménagement du Triangle de Gonesse est désormais menacé. Ce projet global, comprenant notamment des équipements culturels et de loisirs ainsi qu’une ferme urbaine, et concerté avec les habitants, était une véritable opportunité pour l’attractivité de notre territoire.

Nous avons déposé un recours gracieux auprès du Premier Ministre, en sa qualité de Président du Conseil de défense écologique, pour qu’il retire cette décision infondée mettant un terme à plus de quinze ans de travail, à des milliers d’emplois à la clé et à 3 milliards d’euros d’investissement privé !

 

Priorité aux transports Valdoisiens !

L’amélioration des déplacements est l’une des priorités des Valdoisiens. Cette demande légitime nous renforce dans les orientations que nous portons au service des mobilités du quotidien. 

 

Outre le prolongement de l’A16 que nous avons accompagné avec la création de l’échangeur de la Croix-Verte et 4,5 km de routes départementales, la création ou le renforcement de lignes de bus, nous avons lancé un Plan vélo pour  faciliter et sécuriser les trajets dans tout le département. Nous consacrerons cette année 5 millions d’euros au renforcement du maillage déjà important d’itinéraires cyclables, au développement des services aux cyclistes tels que le stationnement ou la réparation et à la promotion de l’usage du vélo avec l’appui précieux des communes.

 

En janvier dernier, nous avons voté contre le projet de liaison ferroviaire Roissy-Picardie. Dans sa version actuelle, ce dernier, d’un coût estimé de 356 millions d’euros, se réaliserait au détriment des habitants du Val d’Oise avec un seul arrêt prévu en gare de Survilliers-Fosses non financé, une tarification floue et des nuisances dues aux travaux aux abords des communes de Vémars, Villeron, Fosses et Survilliers. De plus, cette liaison empièterait sur presque 50 hectares de terres agricoles et forestières. Où sont ceux qui dénonçaient les 80 hectares d’EuropaCity ? 

 

Après l’abandon en 2018 du Barreau de Gonesse qui proposait une connexion entre les lignes D et B du RER et la suspension des travaux de la seule gare valdoisienne de la ligne 17 du Métro du Grand Paris Express (GPE) à Gonesse, les transports sur notre territoire sont à nouveau délaissés par l’État ! 

 

Forts de ce constat, nous avons demandé à SNCF Réseau, porteur de ce projet, une nouvelle concertation qui prenne en compte les attentes réelles des habitants.

 

Par ailleurs, nous travaillons à la création de l’interconnexion de la ligne H au futur Hub de Saint-Denis-Pleyel avec les lignes 14, 15, 16 et 17 du Métro automatique du Grand Paris Express, en construction.

 

Cinq ans après notre élection en mars 2015, notre Majorité reste plus que jamais mobilisée au service des Valdoisiens et de leur avenir !

 

Please reload

Please reload

Archives
Rejoignez-nous sur :

© 2018 par Groupe Union pour le Val d'Oise

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon