Please reload

Billets récents

Renouer le dialogue avec les Français et les territoires

15 Mar 2019

 

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le grand débat national initié par le Président de la République n’a pas encore rendu ses conclusions. Les revendications de nos concitoyens exprimées depuis plusieurs mois, voire même plusieurs années, sont enfin au cœur des discussions. L’incertitude règne néanmoins quant aux suites qui seront apportées à l’issue de cette consultation.

 

Notre majorité n’a pas attendu la tenue de ce grand débat pour écouter et répondre aux besoins quotidiens des Valdoisiens. Sur la forme, nous partageons la position de l’association des « Territoires Unis » qui invite les élus à être les facilitateurs, mais non les organisateurs ou animateurs de ce débat à l’échelle de leurs territoires. Cela reviendrait à « faire porter sur eux une responsabilité qui n'est pas la leur ».

 

Sur le fond, nous appelons le Gouvernement à renouer le dialogue avec les Français, mais aussi avec les territoires face aux tentations de recentralisation parisienne. Il nous apparait nécessaire, pour l’Etat, de rétablir avec les collectivités territoriales une relation apaisée et respectueuse de leur autonomie financière et fiscale et de leur libre administration. À ce titre, nous serons particulièrement vigilants sur la future réforme de la fiscalité locale qui devrait finalement être débattue cet automne après de multiples reports.

 

L’organisation territoriale de notre République, souvent qualifiée de « mille-feuilles », figure parmi les thèmes « imposés » du grand débat. Nous voulons réaffirmer clairement l’utilité des Départements. En charge de nombreuses compétences, nous agissons concrètement dans votre quotidien : financement des sapeurs-pompiers, entretien des collèges et des routes départementales, déploiement du Très Haut Débit, accompagnement des personnes en situation de handicap et des personnes âgées, aides aux communes, subventions aux associations… Remettre en cause les différents niveaux de collectivités reviendrait à contester les fondements mêmes de notre République décentralisée.

 

Le Val d’Oise, terre riche de ses contrastes

Département jeune, le Val d’Oise n’en demeure pas moins une terre authentique, riche et diverse. Porte d’entrée nationale avec l’aéroport de Roissy-CDG, il présente un visage très urbain à proximité de Paris, tout en conservant son patrimoine naturel avec près de la moitié de sa superficie consacrée à l’agriculture. Nous sommes très attachés à la préservation et à la valorisation de ces paysages ruraux et des productions locales. À ce titre, le Conseil départemental poursuit son objectif de proposer 20% de produits bio et de proximité dans les cantines des collèges d’ici fin 2019. Le yaourt « Quart de lait » produit à Argenteuil à partir d’un lait 100% bio en est un exemple probant. Actuellement distribué dans 35 collèges, il devrait être généralisé à l’ensemble des établissements avant la fin de l’année.

 

2019, une année ambitieuse pour le Val d’Oise

Notre ambition et notre détermination au service des Valdoisiens et du développement de notre territoire sont plus fortes que jamais en ce début d’année. Nous poursuivrons en 2019 notre politique volontariste d’investissements.

 

Depuis le 15 février, le Fonds de Solidarité et d’Investissement Interdépartemental (FS2I), doté de 150 millions d’euros (M€), est opérationnel. Fruit de la solidarité entre Départements franciliens qui le cofinancent, ce fonds vise à contribuer à la réalisation de projets structurants dont certains concernent directement notre Département à l’image du prolongement de l’Avenue du Parisis, celui du T11 Express ou le futur Campus international de Cergy. Pour sa première année, notre Présidente est à la tête du FS2I et son siège social est basé dans notre département.

En plus du 111e collège Valdoisien qui sortira de terre à Cormeilles-en-Parisis, le Conseil départemental mène une politique ambitieuse pour les collégiens : plus de 17M€ seront consacrés aux travaux de maintenance et d’amélioration, de mise en accessibilité et de sécurisation dans nos établissements.

À ce budget en progrès de près d’1M€ par rapport à l’année précédente, s’ajoute une enveloppe pluriannuelle de plus de 70M€ déjà budgétés pour des opérations de restructurations ou de constructions de nouveaux collèges.

 

Comme notre Présidente l’annonçait à l’occasion des vœux du Département, début janvier, « nos grands chantiers sont lancés et se déroulent bien ».

 

Elue il y a quatre ans, en mars 2015, notre majorité s’était engagée sur 63 propositions concrètes pour « protéger les Valdoisiens et construire le Val d’Oise de demain ». À ce jour, près de 90% d’entre elles sont d’ores et déjà tenues. Notre responsabilité et notre ambition nous poussent à poursuivre cette dynamique afin de concrétiser l’ensemble de nos engagements avant le terme de notre mandat.

 

 

 

 

 

Please reload

Please reload

Archives
Rejoignez-nous sur :

© 2018 par Groupe Union pour le Val d'Oise

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon