Please reload

Billets récents

Le Val d’Oise au service des Valdoisiens malgré les entraves de l’Etat

 

Les années se suivent et se ressemblent : en cette rentrée, nous sommes toujours pleinement mobilisés pour garantir à nos enfants les meilleures conditions d’études possibles.

 

Constatant une poussée démographique importante et continue sur notre territoire, démontrant son attractivité, notre majorité mène une politique éducative volontariste. En effet, plusieurs collèges ont vu ou verront le jour au cours du mandat actuel. En dehors d’Herblay, inauguré début 2017, c’est celui de Pontoise qui a effectué sa première rentrée en septembre 2017. Soucieux de poursuivre cette dynamique, nous prévoyons l’accueil des premiers collégiens au sein du nouvel établissement de Cormeilles-en-Parisis à la rentrée 2019. En outre, le collège Philippe Auguste de Gonesse va bénéficier d’une restructuration qui devrait s’achever fin 2020. Le montant des travaux s’élève à 3,2 millions d’Euros. Plusieurs autres établissements sont concernés : le collège Jules Ferry à Eaubonne, le collège Jean Bullant à Ecouen et le collège Cécile Sorel à Mériel. Enfin, un 112ème  collège sera construit au Plessis-Bouchard pour une ouverture en septembre 2021. Nous souhaitons une excellente rentrée aux élèves valdoisiens !

 

Notre engagement se poursuit également pour faciliter l’intégration des collégiens dans la vie active et citoyenne par le déploiement de près de 1000 actions éducatives (appels à projets culturels ou environnementaux, prévention du décrochage, aide à la recherche de stage de 3ème, découverte des grandes écoles etc.). De même, le dispositif « Entrée dans la Vie Active » (EVA), qui permet de soutenir les 16-25 ans à hauteur de 1500 Euros pour financer le permis de conduire ou une formation, est également un axe fort de notre politique d’insertion professionnelle. Nous serons toujours aux côtés de notre jeunesse pour l’accompagner à toutes les étapes de sa vie.

 

De plus, mobilisés au plus près des préoccupations des Valdoisiens que nous défendons au quotidien, nous soutenons avec vigueur l’initiative prise par notre Présidente Marie-Christine Cavecchi de créer un collectif d’usagers de l’A15 pour la réouverture du viaduc de Gennevilliers, dont la réunion constitutive s’est tenue à l’Hôtel du Département le 27 juin dernier. De très nombreux élus et chefs d’entreprises touchés par cette situation désastreuse, avaient fait le déplacement. La venue de la Ministre des Transports sur le chantier le 10 juillet, démontre que notre mobilisation porte ses fruits au plus haut niveau de l’Etat. Le comité poursuivra ses actions à la rentrée. Nous vous invitons à rester vigilants et vous tiendrons informés.

 

Par ailleurs, durant la précédente mandature, l’Etat s’est montré particulièrement virulent envers les collectivités territoriales et notamment les Départements. Alors qu’entre 2014 et 2017, le Val d’Oise a déjà été amputé de plus de 70 millions d’Euros de dotations globales de fonctionnement (DGF), la majorité du « nouveau monde » déploie des trésors d’ingéniosité pour empêcher les collectivités de mener à bien leur mission. L’Etat n’étant pas au rendez-vous de ses obligations en ce qui concerne le financement des Allocations Individuelles de Solidarité (AIS) ainsi que sur la prise en charge des mineurs non accompagnés (MNA), notre Assemblée s’est prononcée à l’unanimité contre la signature d’un contrat d’encadrement de nos dépenses à hauteur d’1,2% maximum par an. Comme l’affirmait notre Présidente à l’occasion de notre séance publique du 29 juin 2018, « un contrat est un engagement entre des co-contractants. Mais ici, le co-contractant ne s’engage pas beaucoup… ».

 

Naturellement, nous n’avons pas attendu l’Etat pour respecter nos engagements. Depuis notre arrivée à la tête du Département en 2011, nous avons redressé les finances d’une collectivité très lourdement endettée par trois ans de gestion socialiste. Nous poursuivons nos efforts puisque nous économisons plus de 72 millions d’Euros par an en dépenses de fonctionnement tout en maintenant un niveau d’investissement important. Par conséquent, nous n’avons nul besoin de la tutelle d’un Etat recentralisateur.

 

Désormais arrivés à la moitié de notre mandat, nous sommes fiers de défendre un bilan dans lequel de très nombreux engagements de campagne sont atteints. Restez attentifs, un document détaillé vous parviendra dans les prochaines semaines !

 

Retrouvez-nous très bientôt sur uvo.fr, facebook.com/GroupeUVO et sur Twitter @Groupe_UVO !

Please reload

Please reload

Archives
Rejoignez-nous sur :

© 2018 par Groupe Union pour le Val d'Oise

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon