Please reload

Billets récents

Quel visage pour le Val d’Oise de demain ?

3 May 2017

 

Alors que nous écrivons ces lignes, nous ne connaissons pas encore l’issue du premier tour de l’élection présidentielle. Malgré les vicissitudes de notre vie démocratique, il reste le point d’horizon de notre paysage politique, déterminera probablement le résultat du second tour, et celui des élections législatives. C'est donc en tant qu’élus de terrain que nous nous livrons à un exercice inédit de prospective politique alors que s’achève cette campagne aux multiples rebondissements.

 

Nous avons formé et exprimé le souhait d’une réelle alternance, qui rompe avec les errements du précédent quinquennat. Le souhait que le prochain Président de la République réforme en profondeur notre système éducatif, recrée les conditions d’une véritable dynamique économique, lutte contre l’insécurité et le terrorisme islamique, restaure l’autorité de l’Etat et la confiance des Français dans leurs institutions.

 

Nous avons également exprimé la nécessité de redonner une plus grande liberté d’action aux collectivités territoriales. Et plutôt qu’un nouvel exercice coûteux de « Mécano institutionnel », nous appelons à des réformes de raison et de liberté. Revenir sur la baisse massive des dotations de l’Etat en direction des collectivités. Réduire les contraintes normatives, ainsi que les dépenses obligatoires. Redonner des ressources dynamiques aux collectivités, en adéquation avec leurs compétences. Nous ne demandons pas de nouveaux leviers, mais de dégripper ceux qui existent déjà.

 

Ce cadre législatif libéré des contraintes ne suffirait pas sans la solide détermination à reprendre en main le destin de notre collectivité. C’est tout le sens de notre action depuis 2011, malgré un contexte périlleux. Nous avons fait face à la dette héritée de la précédente majorité socialiste, à l’explosion des dépenses sociales obligatoires et au choc de la baisse brutale des dotations de l’Etat. Nous avons préservé les capacités d’action du Département en limitant le recours à l’emprunt et les dépenses de fonctionnement, entamant ainsi la réduction de notre dette. Nous avons maintenu les efforts d’investissement en direction de nos compétences essentielles. Loin des grands discours et des effets d’annonce, nous avons patiemment mais ardemment travaillé à protéger l’institution départementale, garante des solidarités territoriales. Volonté largement soutenu par les Valdoisiens lors des élections départementales de mars 2015, dont notre majorité est sortie renforcée.

 

C’est donc cette conjonction entre le retour à meilleure fortune pour les Départements de France et les efforts menés depuis 2011 par notre majorité qui, nous l’espérons, peut nous permettre de dessiner le visage du Val d’Oise de demain.

 

Précisons d’emblée que ces nouvelles marges de manœuvres budgétaires ne serviront pas de prétexte à un relâchement de notre gestion rigoureuse. Les fruits de ces efforts ne devront pas être gaspillés, et l’investissement stratégique toujours primer sur le train de vie de la collectivité. Une situation financière saine n’est pas une fin en soi, mais un moyen de porter une ambition politique au service du territoire et de des habitants.

 

Notre méthode de gouvernance restera à l’image de ce que nous avons voulu incarner depuis 2011, à savoir la responsabilité et l’exemplarité dans chacune de nos décisions. Valeurs concrétisées dans la réduction des indemnités des élus, la baisse des dépenses de communication, une gestion financière saluée par une agence de notation indépendante, le refus de la polémique dans nos débats, ou encore dans la transparence sur l’avancement de notre programme de campagne.

 

Avec une situation financière assainie et une gouvernance solide, notre Département sera alors en mesure de s’engager résolument sur le chemin tracé depuis 2011, réaffirmé en 2015 : protéger les Valdoisiens et préparer l’avenir du Val d’Oise. Assurer la protection des Valdoisiens les plus fragiles en misant sur l’accompagnement humain et l’innovation sociale. Garantir un cadre éducatif de qualité à nos collégiens grâce au renfort des nouvelles technologies. Développer un environnement attractif pour l’activité économique, gage de création d’emplois au niveau local. Construire un territoire numérique, 100% connecté au THD par la fibre optique. Faire émerger des solutions de mobilité nouvelles, adaptées aux besoins des territoires ruraux comme urbains. Soutenir les communes, de la plus grande à la plus petite, dans leurs besoins en infrastructures de proximité. Préserver le cadre de vie spécifique de notre territoire, tout en garantissant une offre de logement équilibrée et de qualité. Valoriser un territoire de culture, de patrimoine et de tourisme dont nos enfants puissent être fiers.

 

Voici l’avenir du Val d’Oise tel que nous le concevons, voici le visage que nous voulons donner, à vos côtés, au Val d’Oise de demain.

Please reload

Please reload

Archives
Rejoignez-nous sur :

© 2018 par Groupe Union pour le Val d'Oise

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon