Pass Navigo : les usagers n’ont pas à payer les promesses non tenues de la gauche !


Les quatre Présidents des Conseils départementaux du Val d’Oise, de l’Essonne, de la Seine-et-Marne et des Yvelines, unis au sein de l’association Grande Couronne Capital, demandent au Premier ministre de débloquer les financements promis pour garantir le tarif unique et permettre de maintenir les investissements prioritaires dans les transports en Ile-de-France pour améliorer la qualité de service aux usagers.


Le Premier ministre a reconnu l’impasse budgétaire créé par cette promesse électorale qu’il avait d’ailleurs cautionnée. Il doit maintenant assumer : sans financements pérennisés, la « taxe Valls » s’élèvera à 10 à 15 euros mensuels supplémentaires pris sur le pouvoir d’achat des usagers franciliens via une incontournable hausse du tarif unique.


Dans ce cadre, les Départements de Grande Couronne Capitale rappellent que l’Île-de-France, contrairement à la province, n’est pas concernée par le transfert de CVAE des Départements vers la Région. Cette mesure ne saurait constituer une solution au financement de l’impasse financière du tarif unique du Passe Navigo.


Les transports en Ile-de-France, délaissés depuis des années, doivent être une priorité absolue pour le Gouvernement, en soutien de la Région, pour améliorer la qualité des déplacements de tous les Franciliens, leur accessibilité vers l’emploi, leur cadre de vie au quotidien et garantir leur pouvoir d’achat.


L’association Grande Couronne Capitale regroupe les départements de grande couronne, à savoir l’Essonne, la Seine-et-Marne, le Val d’Oise et les Yvelines. Elle a vocation à représenter les collectivités de la grande couronne auprès des pouvoirs publics au premier rang desquels l’Etat, la Région et les départements de petite couronne. Elle réfléchit à des convergences dans les politiques publiques et offre un cadre d’expression aux élus afin de proposer des idées transversales et innovantes.

Billets récents
Archives