Please reload

Billets récents

12 mois d'action au service des Valdoisiens

12 Apr 2016

 

 

Notre nouvelle majorité du Groupe UVO, sortie des urnes le 27 mars 2015, vient de clore les 12 premiers mois de son mandat. Cette majorité, historique par son ampleur et par les défis qu’elle aura à relever jusqu’en 2021, s’est attelé dès son arrivée aux responsabilités à poursuivre le travail de redressement de l’institution départementale engagé depuis 2011.

 

Dans le cadre de la campagne des élections départementales de mars 2015, nous avions présenté aux Valdoisiens un programme détaillé, décliné en 63 propositions. Ce programme est devenu notre feuille de route, adaptée à la marge en fonction de nos contraintes, budgétaires ou techniques, mais globalement respectée.

 

Fidèles à nos valeurs de responsabilité et de courage, nous avons voulu dresser un premier bilan de notre action à l’issue de cette première année de mandat, au regard de nos engagements de campagne. Alors que le fossé se creuse tous les jours davantage entre les Français et leurs responsables politiques, nous avons choisi la transparence pour prouver le sérieux de nos promesses de campagne, et témoigner de notre détermination, qui fait la force des élus de terrain.

 

Notre programme, présenté le 2 mars 2015 à la presse, diffusé le jour même sur notre site de campagne et distribué par nos candidats dans leurs cantons, s’intitulait « Protéger les Valdoisiens, construire le Val d’Oise de demain ». Nous résumions ainsi la double vocation du Conseil départemental, collectivité de proximité de par ses compétences en matière de solidarité et de protection des publics fragiles, mais également collectivité stratège et visionnaire, avec des leviers d’action en matière de transports, de développement économique et d’infrastructures. C’est dans cette ligne que nous avons inscrit notre action ces douze derniers mois, malgré les contraintes budgétaires et les obstacles dressés par les Gouvernement.

 

Notre programme comportait 63 propositions. Celles-ci ont été réparties en trois catégories :

« opérationnelles », « engagées », et « en attente ». La catégorie « engagées » correspond aux dispositifs en cours de financement, en cours de réflexion, ou à un projet sur le long terme acté par une délibération.

Au 31 mars 2016, nous avons recensé 17 propositions « opérationnelles » (soit 27%), 34 « engagées » (54%) et 12 « en attente » (19%). Le total « opérationnelles » + « engagées » atteint 81%. Parmi les propositions « en attente », certaines devront être abandonnées pour des raisons financières ou du fait de l’impact de la loi NOTRe.

 

La forte proportion de propositions engagées ou en cours de réalisation atteste du réalisme du programme de la majorité et de la détermination de cette dernière à suivre sa feuille de route.

 

Parmi nos 63 propositions de 2015, nous en avons choisi 12, réalisées ces 12 derniers mois ou en cours de réalisation, pour illustrer concrètement l’avancement de notre programme.

  • Proposition n°4 : « Soutenir l’implantation de commerces de proximité et d’artisans ».

Disposition du guide des Aides Départementales aux Communes (fiche D1) permettant la revitalisation des commerces de proximité et de leur environnement. Ce dispositif permet de financer l’amélioration de l’environnement des commerces de centre-ville, la création/réhabilitation de marchés couverts ou de halles de marchés, ou encore l’acquisition et l’aménagement de locaux destinés à l'accueil d'activités artisanales ou commerciales de proximité. En 2015, dans la foulée de la programmation 2012-2014 (8 dossiers, 560.000€ de subventions), le Conseil départemental a par exemple soutenu la commune de Domont pour un montant total de subvention de 74.000€ (projet d’aménagement de centre-ville, création de 323 places de parking et aménagement de deux locaux commerciaux de 45m² et 130m² situés rue de la Mairie). Un autre dossier important est actuellement en cours d’instruction avec une Communauté d’Agglomération de l’Est du Val d’Oise.

  • Propositions n°12, 13 et 14 : « Connecter 100% des Valdoisiens au Très Haut Débit en 2020 », « Raccorder 100% des collèges pour la rentrée 2017 » et « Raccorder 100% des zones d’activités et des sites publics en 2017 ».

Projet phare de notre mandat, le déploiement de la fibre optique constitue un véritable défi en matière de développement économique et d’attractivité territoriale. Le Val d’Oise est aujourd’hui à la pointe de l’aménagement numérique, et parmi les premiers de France à déployer la fibre optique. Notre objectif reste de raccorder l’ensemble des foyers valdoisiens à horizon 2020. Les 110 collèges du département bénéficieront de la montée en Très Haut Débit pour septembre 2017, pour un raccordement et équipement complet en 2018, idem pour les zones d’activités et les sites publics. Le déploiement de la fibre optique, co-piloté par le Département et les intercommunalités valdoisiennes via le Syndicat Mixte Ouvert « Val d’Oise Numérique », représente un investissement total, privé et public cumulés, de près de 100M€ sur la période 2016-2020.

  • Proposition n°26 : « Lancer le plan « Savoir nager » pour les élèves de 6e »

Grâce à une réaffectation de fonds, le Département a attribué un forfait de 4.000€ aux collèges volontaires afin de leur permettre de financer l’accès et le transport vers les piscines pour fournir des cours de natation aux élèves de 6e. Sur l’année scolaire 2014-2015, avec quelques mois seulement d’effectivité, ce dispositif a bénéficié à 492 collégiens de 6e, issus de 6 établissements.

  • Propositions n°27, 28 et 29 : « Développer les usages de l’e-éducation », « Lutter contre la violence au collège et les addictions » et « Sensibiliser les jeunes aux usages et aux dangers du Web et renforcer l’apprentissage de la citoyenneté »

Dans le cadre du Plan Numérique des Collèges, le Département a installé dans chaque collège des Tableaux Numériques Interactifs (TNI), bientôt tous reliés à la fibre optique. La disponibilité permanente d’équipements connectés, l’accès au réseau Très Haut Débit et la généralisation des Environnements Numériques de Travail (ENT), véritables prolongements numériques de l’établissement, participent de la meilleure appréhension des usages de l’e-éducation pour les collégiens Valdoisiens. Le développement d’un MOOC (Massive Online Open Course, ou en français CLOM pour Cours en Ligne Ouvert et Massif) est actuellement à l’étude en partenariat avec l’Education Nationale.

 

Par ailleurs, dans le cadre des actions éducatives, dont les contenus ont été profondément rénovés en 2015, notre majorité a inscrit la lutte contre la violence au collège et les addictions, ainsi que l’apprentissage de la citoyenneté, au sein des thématiques principales. Sur l’année scolaire 2015-2016, 101 projets éducatifs ont été soutenus sur cette seule thématique, sensibilisant ainsi 13 007 collégiens.

  • Proposition n°30 : « Maintenir notre soutien au développement de la vidéo-protection et des polices municipales »

Dispositifs maintenus et renforcés malgré le contexte budgétaire. Depuis mars 2015, le Conseil départemental a investi 213.342€ en faveur des communes pour le renforcement de leurs polices municipales et de leurs systèmes de vidéo-protection. Concrètement, cela représente 8 nouveaux postes de policiers municipaux, 7 véhicules de patrouille et 51 caméras de vidéo-protection. Par ailleurs, le Conseil départemental a adhéré au Forum Français pour la Sécurité Urbaine (7.155€ en 2015), afin de renforcer notre expertise sur les usages en matière de vidéo-protection, et plus largement sur tous les sujets de sécurité au niveau local. Nous poursuivons également notre soutien en faveur des associations d’accès au droit et d’aide aux victimes, de même que notre engagement contre les violences faites aux femmes.

  • Proposition n°58 : « Créer des cantines des collèges 100% éco-responsables » (en cours)

Initiative en cours de déploiement, avec un objectif d’éco-responsabilité maximale de tous les usagers des cantines des collèges : qualité et origine des produits servis (agriculture biologique, fruits et légumes de saison, circuits courts), formation des cuisiniers et lutte contre le gaspillage alimentaire auprès des collégiens. Une première expérimentation sur des menus 100% bio a été menée dans 106 établissements en juin 2015, et une réflexion est en cours avec une dizaine d’établissements pilotes sur un projet de long terme autour du développement durable.

  • Proposition n° 63 : « Créer des parcs de covoiturages via des plateformes usagers »

Le 18 mars dernier, le Président Arnaud Bazin a inauguré la première borne de covoiturage à Chars. Il s’agit de la première installation de la start-up Ecov, dans le cadre de l’expérimentation Covoit’Ici, cofinancée par le Département et la Région, en partenariat avec le Parc Naturel Régional du Vexin, visant à implanter un réseau de 5 stations interactives dans le Vexin. Au fonctionnement simple et appelant une participation modeste des utilisateurs, ce service a vocation à favoriser le covoiturage pour des trajets quotidiens, notamment des secteurs ruraux vers les pôles urbains.

Please reload

Please reload

Archives
Rejoignez-nous sur :

© 2018 par Groupe Union pour le Val d'Oise

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon