Please reload

Billets récents

Les 6 et 13 décembre, votez pour le Val d’Oise !

5 Nov 2015

 

 

Les 6 et 13 décembre prochain se tiendront les élections régionales. Alors que notre pays et nos territoires traversent une période de bouleversements sans précédent, ce scrutin sera d’une importance majeure pour l’avenir des collectivités locales.

 

Les Régions constituent en effet des acteurs de premier plan dans de nombreux secteurs structurants pour le développement de nos territoires. Compétentes en matière de développement économique, de transports, d’enseignement secondaire et de formation professionnelle, elles disposent d’outils stratégiques pour aménager et faire fructifier les atouts des départements et des communes qui les composent. Elles ont par ailleurs été récemment renforcées par des nouveaux transferts de compétences en matière de développement économique et de transports scolaires.

 

Les enjeux pour le Val d’Oise et les Valdoisiens sont considérables. Notre département, le moins peuplé de la région Ile-de-France, est sans conteste le grand oublié des politiques régionales. Les Valdoisiens souffrent en effet de conditions de transports indignes, qu’ils soient usagers du RER, du Transilien, ou automobilistes. L’état de délabrement de certains lycées valdoisiens témoigne encore du peu de considération de la majorité régionale à l’égard de ses concitoyens valdoisiens, visiblement trop éloignés de Paris à son goût… Enfin, le Val d’Oise reste à l’écart des formidables perspectives de développement du Grand Paris, faute de mobilisation de l’exécutif régional.

 

Notre département bénéficie pourtant d’un potentiel unique, qui tient à sa diversité territoriale. Les efforts déployés par notre majorité départementale pour valoriser cette complémentarité n’ont été ni relayés ni soutenus par la majorité régionale… La gauche francilienne n’a définitivement pas pris la mesure des besoins de notre département, et après 17 années de gestion par le PS et ses alliés, laisse un triste bilan dans le Val d’Oise.

 

Ce bilan est l’aveu d’échec le plus limpide du couple Hollande-Huchon. Alors que le Gouvernement, soutenu par le Président de l’Assemblée nationale, maltraite l’économie française et sacrifie nos collectivités, Jean-Paul Huchon, Président du Conseil régional depuis 1998, s’est appliqué à transformer la Région Ile-de-France en un monstre technocratique, budgétivore et inefficace, bien éloigné des préoccupations des Franciliens et de son rôle de collectivité stratège.

 

Or c’est bien d’un projet ambitieux dont l’Ile-de-France et le Val d’Oise ont besoin. Dans cette perspective, notre majorité et son Président Arnaud Bazin ont clairement choisi de soutenir Valérie Pécresse pour la présidence de la Région. Elus de terrains et premiers témoins des besoins de notre territoire et de ses habitants, nous avons formulé à Valérie Pécresse les priorités qui devront être celles de sa future majorité régionale. Nous avons en retour reçu son engagement d'un partenariat concret et équilibré entre la Région et notre Département.

 

Nous appelons un véritable plan de rattrapage pour le Val d’Oise. Notre département doit bénéficier d’une remise à niveau de ses réseaux de transports, notamment ferroviaires. L’urgence est absolue pour les RER A, B et D, et pour les lignes H et J du Transilien. Après la restructuration des lignes existantes, la Région devra soutenir les projets de lignes tangentielles, le barreau ferré de Gonesse et le prolongement des tramways T2 et T5 pour désaturer le réseau et diminuer les temps de trajet, sans oublier en parallèle le désenclavement des zones rurales.

 

L’amélioration de la qualité des transports en commun est un enjeu d’attractivité du territoire, qui conditionne en grande partie la compétitivité économique de notre département. Grâce à notre volontarisme et à la mobilisation de tous les acteurs valdoisiens, en particulier du CEEVO, le Val d’Oise tire remarquablement son épingle du jeu. Mais qu’en sera t’il demain si notre territoire est délaissé par la Région et ne bénéficie pas des retombées du métro automatique du Grand Paris Express ? Favoriser l’implantation d’entreprises et la création d’emplois, meilleure garantie contre le déclin de notre région, doit être la première priorité de la future majorité régionale.

 

Nous veillerons également à ce que les Valdoisiens soient les premiers à accéder aux emplois créés dans notre département. Dans cet objectif, nous soutenons la création du Campus international de l’Université de Cergy-Pontoise, afin de dynamiser notre principal pôle d’enseignement supérieur, et celle d’un Campus des métiers dans l’est du Val d’Oise pour adapter les formations et les emplois de la plateforme aéroportuaire. Nous exigeons également le respect des engagements de la Région, notamment la construction d’un nouveau lycée dans le Parisis et celle d’un lycée agricole dans le Vexin.

 

Les 6 et 13 décembre, nous vous invitons à vous mobiliser massivement pour le Val d’Oise. L’avenir de notre département au sein de la Région Ile-de-France est en jeu. Cet avenir ne doit pas être celui du déclin, de la déshérence et de la fatalité, mais bien celui de l’ambition, du courage et de la réussite.

Please reload

Please reload

Archives
Rejoignez-nous sur :

© 2018 par Groupe Union pour le Val d'Oise

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon