Please reload

Billets récents

Ambition et détermination pour la rentrée des collégiens

4 Sep 2015

 

 

Dans notre société aux repères fragilisés, l’éducation constitue l’un des meilleurs remèdes contre les maux et les dangers qui guettent notre pays. Transmettre les savoirs fondamentaux en même temps que les valeurs républicaines, orienter et accompagner nos enfants dans leur parcours vers la maturité et la responsabilité, les préparer enfin à affronter les défis futurs, qu’ils soient personnels ou ceux de tout un peuple : telles sont les missions de notre système éducatif, d’une urgence absolue après les épreuves que nous avons traversé depuis le début de l’année.

 

L’éducation constitue une des principales compétences du Conseil départemental, et notre majorité a toujours considéré son engagement en faveur de la réussite des collégiens comme une priorité. Dans cet objectif, nous avons historiquement maintenus nos efforts budgétaires en matière d’éducation à la hauteur des besoins. A l’issue du mandat précédent, nous avions réalisé 8 restructurations complètes d’établissements, et accéléré le déploiement du Plan Numérique des Collèges, avec 106 établissements sur 109 équipés d’Espaces Numériques de Travail, et 90 de Tableaux Numériques Interactifs.

 

Cette année, le budget consacré à l’enseignement secondaire représente 64,5M€, dont 24,1M€ en investissement. Témoignages de notre détermination, cette rentrée de septembre sera marquée par le lancement des travaux du nouveau collège d’Herblay, l’avancement du projet du collège de Pontoise, ou encore l’extension des collèges Pierre Perret à Bernes-sur-Oise et Albert Camus à Argenteuil. Par ailleurs, le Département engagera cette année 12M€ de travaux de maintenance dans les 109 collèges valdoisiens.

Depuis notre retour aux responsabilités en mars 2011, nous avons initié un plan d’économie sans précédent, qui a permis de réduire les frais de fonctionnement de notre collectivité de 55M€. Ces mesures de saine gestion, qui suscitent souvent de fortes critiques lorsqu’elles sont annoncées, n’en sont pas moins indispensables pour préserver nos capacités d’investissement, aujourd’hui mises en danger par le désengagement de l’Etat envers les collectivités locales. Malgré la perte de 160M€ de dotations de l’Etat entre 2014 et 2017, mais grâce à nos efforts permanents engagés depuis 2011, le Département continuera donc d’investir en faveur des collégiens valdoisiens.

 

Au-delà de la construction et de l’entretien des collèges, notre action vise à améliorer le cadre éducatif. Nous offrons ainsi aux collégiens les outils pédagogiques les plus innovants dans le cadre du Plan Numérique des Collèges et avec le raccordement de tous les établissements au Très Haut Débit à horizon 2017. Nous poursuivons également la recherche de la qualité des repas servis dans les cantines, avec l’introduction progressive de produits issus de circuits courts, tout en sensibilisant les élèves à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Nous accentuerons enfin le programme des actions éducatives, financées à hauteur de 900.000€ en 2015 par le Département et touchant près de 41.000 élèves, autour des engagements pris durant notre campagne. Nous renforçons ainsi le programme « Education à la citoyenneté » avec deux thématiques sur la laïcité et la sensibilisation aux usages et dangers d’internet et des réseaux sociaux, tout en maintenant les initiatives antérieures en matière de prévention de la violence au collège ou du décrochage scolaire, de l’orientation et de la découverte du monde de l’entreprise.

 

Si notre engagement en faveur de l’éducation des jeunes Valdoisiens et nos compétences obligatoires sont largement assumés, nous appelons la majorité régionale et le Gouvernement à en faire de même. En effet, la Région, responsable de la gestion des lycées, ne remplit plus ses missions en terme d’entretien et de construction d’établissements, de sécurité dans et autour des lycées, d’orientation et d’accompagnement, notamment des apprentis. Ultime preuve de son dogmatisme, la majorité régionale socialiste a supprimé ses bourses pour la restauration scolaire et l’achat des manuels dans les lycées privés, dans lesquels sont pourtant inscrits de nombreux lycéens issus de familles modestes! Quant au Gouvernement, nul besoin de rappeler son énergique entreprise de déstabilisation de nos derniers leviers de réussite avec la réforme du collège, après celle, dévastatrice, des rythmes scolaires… Sans résoudre aucun de ses pourtant nombreux problèmes de fond, les socialistes alimentent le paradoxe délirant dans lequel se trouve notre système éducatif : le plus coûteux et pourtant parmi les moins performants de l'OCDE.

 

S’inquiétant des dangers qui pèsent sur l’avenir de nos enfants, mais également attentive à leur avenir et leurs espoirs, notre majorité ne transigera pas en matière d’éducation. Nous resterons ambitieux et déterminés pour offrir le meilleur cadre éducatif et les plus belles perspectives de réussite aux collégiens valdoisiens.

Please reload

Please reload

Archives
Rejoignez-nous sur :

© 2018 par Groupe Union pour le Val d'Oise

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon